Quel est le règlement du basket-ball, le sport le plus pratiqué au monde ?

Le basket-ball est le sport le plus joué dans le monde car pour le pratiquer, il nécessite que très peu d’équipement. En plus, les règles de ce sport collectif sont accessibles au plus grand nombre. Ce sont des règles assez simples à comprendre. Pour connaître et pratiquer ce sport, voici un récapitulatif du règlement de base.

La durée d’une partie de basket-ball

Le basket-ball, le sport collectif le plus pratiqué au monde, se joue en quatre périodes de dix minutes. Ces périodes sont plus communément appelées des quart-temps. Elles sont séparées par une pause de deux minutes, sauf entre la deuxième et troisième période où la durée de la pose atteint quinze minutes, c’est la mi-temps. Si les deux équipes sont à égalité, une prolongation de cinq minutes sera jouée et si les deux équipes ne se sont toujours pas départagées, alors il y aura une autre prolongation de cinq minutes et ainsi de suite, jusqu’à ce que l’une ou l’autre des équipes prenne le dessus.

Le nombre de joueurs par équipe et l’évolution de la table de marque

Au départ, chaque équipe doit comporter cinq joueurs. Ces joueurs sont en tenue, avec un numéro différent pour chacun, afin que les arbitres puissent les reconnaître individuellement. Toutes les rencontres débutent par un entre-deux, c’est-à-dire que l’arbitre lance le ballon entre deux joueurs de chacune des équipes. En cours de partie, le score va évoluer en marquant des paniers. Cela consiste à mettre le ballon dans le cercle fixé sur chacun des panneaux de chaque côté du terrain. Un tir réussi en cours de partie vaut deux points si celui-ci a eu lieux dans la zone des six mètres vingt-cinq. Si le tir est en dehors de cette zone, donc plus éloigné des six mètres vingt-cinq, alors trois points seront marqués. Il existe plusieurs façons de tirer, notamment avec la technique du double-pas.

Les fautes possibles sanctionnées

Comme tous sports collectifs, le basket-ball se joue en fonction de règles bien précises. Par exemple, aucun joueur ne doit bloquer ou rentrer en contact avec un adversaire. Aucun joueur ne doit tirer sur le maillot d’un autre joueur, ni le pousser, ni le charger. La seule chose possible pour contrarier l’adversaire est de le gêner dans sa progression par son torse, sinon, le joueur va s’exposer à une faute qui va être sanctionnée par les arbitres de terrain. Les sanctions sont un nombre de lancers francs accordés à l’adversaire. Un lancer franc est un tir direct au panier, suivi d’un autre tir. Un seul point est comptabilisé lors d’une marque par tir de lancer franc.